• Appartement neuf


  • Contrairement à ce que l'on pense, l'investissement locatif sans apport est loin d'être un mythe. Certes, la procédure est loin d'être facile, mais en choisissant la bonne méthode et en respectant quelques conditions, il est tout à fait possible d'y accéder. Voici donc les lignes générales à suivre qui vous aideront peut-être à réaliser votre rêve.




    Un dossier en béton



    Acheter un appartement neuf

    Avant toute chose, pour pouvoir financer ce type d'investissement locatif, vous aurez besoin d'un crédit immobilier sans apport. Il faut savoir que les établissements de crédit n'accordent pas facilement ce type d'emprunt. Pour faire pencher la balance de votre côté, vous devez donc constituer un bon dossier qui prouve non seulement votre détermination, mais qui reflète également le sérieux de votre projet. Pour ce type d'investissement, vous aurez besoin d'un prêt à plus de 100% de la valeur de votre achat immobilier. L'idéal serait donc d'opter pour opération financée à 120 ou 140% qui inclut en plus du prix d'acquisition du bien, les frais de notaire et les éventuels travaux. Vous pouvez également opter pour les « prêts aidés » comme le PTZ+, le prêt épargne-logement ou le prêt employeur.




    Soigner son profil d'emprunteur



    Un bon profil d'emprunteur vous aidera également à obtenir le prêt destiné à financer votre investissement locatif sans apport. Avant de déposer votre demande d'emprunt auprès de votre établissement bancaire, pensez tout d'abord à rectifier certains détails de votre profil d'emprunteur. En effet, la confiance de votre banquier va dépendre de votre taux d'endettement, de votre « reste à vivre » une fois que les mensualités et les remboursements mensuel de votre crédit seront prélevés, ainsi que votre capacité d'épargne. Evitez donc autant que possible les cas de découvert bancaire, du moins pendant les trois mois qui précèdent votre demande d'emprunt.




    Le choix du bien immobilier



    Pour réussir un investissement locatif sans apport, vous devez également accorder une attention particulière au choix de votre bien immobilier. Les professionnels de l'immobilier sont presque unanimes sur le fait que les biens de petites surfaces de type résidences pour étudiants ou EHPAD sont favorables à un emprunt destiné au financement d'un projet immobilier locatif. Pour compléter le tout, il serait préférable que le bien en question soit localisé dans une zone à forte capacité de développement.



    En savoir plus :

    fr ch lu ca